Sport, Santé & Régime

Intolérances et sensibilités alimentaires

Il y a quelques semaines, via l’article « No Milk Today« , je vous ai fait par de ma possible intolérance au lactose ainsi que de potentielles sensibilités alimentaires. Cela fait maintenant un peu moins d’un mois que j’ai reçu mes résultats. Je tiens à préciser que je ne suis pas allergique mais intolérante et sensibles à certains aliments.

Voici en image tout ce que je ne peux plus manger :

Intolérances alimentaires

Je ne peux plus manger à vie les produits contenant du lactose  mais heureusement, je ne suis pas sensible à la protéine de lait et je peux donc continuer à en manger occasionnellement si je prends une enzyme, appelée lactase, pour m’aider à digérer. Ce n’est donc pas ça le plus embêtant vu que j’ai une solution pour en manger si je vais au restaurant ou si je suis invitée. Cependant, outre les produits laitiers, il y a du lactose caché dans beaucoup de choses : chips, charcuterie, plats préparés, etc.

En revanche, ce sont tous les autres aliments dont je suis interdite qui sont contraignants, à savoir :

  • les œufs ;
  • les noisettes ;
  • le miel ;
  • l’avoine, le seigle et le froment ;
  • les bananes ;
  • les ananas ;
  • les framboises ;
  • les courgettes ;
  • les carottes ;
  • les tomates ;
  • les haricots ;
  • et le fenouil.

Au début, j’étais très motivée, très positive. Je me disais que j’allais vite trouver des alternatives ou découvrir de nouveaux aliments et de nouvelles recettes. Malgré les remarques négatives d’autrui (on aurait dit que je leur annonçais que j’avais une grave maladie ou que c’était eux qui devaient se priver tellement ils étaient dépités à ma place), j’avais réussi à garder le sourire et à me dire que c’était pour un mieux, pour me sentir mieux dans mon corps.

Sauf qu’en un peu moins d’un mois, ma vision des choses a changé. On peut dire que je suis dans le creux de la vague, que j’ai un petit coup de mou. Je vous explique tout de suite pourquoi …

De 1, ce n’est vraiment pas évident de trouver des recettes SANS oeuf, tomate, carotte, gluten, etc. Je galère vraiment et en ce moment, je tourne un peu avec les quelques recettes que j’ai. Je dois vraiment prendre le temps d’en trouver de nouvelles au sinon je risque de faire une overdose d’avocats. Je pense peut-être me tourner vers un livre de recette vegan sans gluten pour m’inspirer. Faut-il encore en trouver un qui en vaille la peine ! Si vous en avez un à me conseiller, lâchez-vous en commentaire.

De 2, je ne pensais pas que j’aurais eu autant envie de manger les aliments dont je ne peux plus prononcer le nom … Je n’ai jamais eu autant envie d’une tarte au riz ou d’une quiche lorraine 🙁

De 3, si je craque un soir et que je me dis : « C‘est bon pour une fois. Ce soir, je profite ! » et bien, je le paie cash. Mon corps n’accepte plus tous ces aliments en particulier le gluten. Je suis vraiment très mal après et j’ai le ventre tellement gonflé que je pourrais m’envoler !

De 4, ça coûte un rein de manger sans gluten sans compter le temps passé à scruter toutes les étiquettes alimentaires … Chez Colruyt, j’ai trouvé la marque Schar qui offre déjà une large gamme de produits sans gluten et sans lactose.

Certes, je suis censée évincer tous ces aliments durant 3 mois minimum mais je me vois mal comment les réintroduire par la suite quand je vois les dégâts que peut faire un simple petit biscuit ! J’ai bien essayé l’épeautre également car je n’y réagis pas à ma prise de sang mais c’est pareil …

MAIS ! Oui, il y a bien un « mais » car tous ces sacrifices ne sont pas vains. J’ai vraiment dur mais les points positifs m’aident vraiment à tenir le coup car je commence à bien voir les changements s’opérant sur mon corps et ma santé.

Voilà maintenant 3 semaines que je fais de mon mieux pour éviter tous ce qui m’est interdit. En 3 semaines, j’ai perdu 4 kilos. Je ne sais pas si je vais continuer à perdre, le but n’étant pas là, mais je dois avouer que cela fait super plaisir ! Adieu la rétention d’eau, je perds mes bagues et tous mes pantalons tellement que j’ai dégonflé. J’ai même perdu une taille de soutif, chose qui ne plait pas trop à monsieur HAHA xD Et petite anecdote : aux thermes de Spa la semaine dernière, j’ai failli perdre le bas de mon bikini en me propulsant pour nager … *hum* :p Cela n’arrive qu’à moi ce genre de chose ^^

Niveau santé, j’ai commencé une sixième sinusite mais le lendemain je n’avais déjà plus grand chose. Cela ne s’est pas empiré mais il faut voir si c’est vraiment lié à l’alimentation. C’est beaucoup trop tôt pour le dire mais en tout cas, c’est encourageant ! Quoi qu’il en soit, je me sens bien dans ma peau en ce moment et cela fait très longtemps que je n’ai pas ressenti ça (excepté les fois où je craque et que je le paie).

Cela m’a donné envie de recommencer le sport. En effet, avant, chaque fois que je recommençais une activité sportive, je me blessais. Voilà 15 jours que je me suis inscrite à l’aquabike et j’adore ça ! Si c’était moins cher, j’irais deux fois semaines mais pour l’instant, je me contente d’une fois semaine. Tout doucement, je pense à augmenter mon activité sportive et j’espère pouvoir courir à nouveau le plus rapidement possible ^^

Toutes ces choses positives me font penser que tous ces sacrifices en valent la peine

En tout cas, n’allez pas croire que j’ai écrit cet article pour me plaindre mais je souhaitais partager avec vous mon ressenti du moment. Je me dis également qu’il y en a sûrement d’autres qui connaissent des sensibilités alimentaires et voudront partager leur expérience et leurs recettes ?! Allez, dites-oui, s’il vous plait :p

Ecrire cet article m’a permis de relativiser et de faire le point sur les côtés positifs et négatifs ainsi que de nuancer mon ressenti. La positive attitude (merci Lorie) me regagne 🙂

En ce qui concerne le paleo, j’ai dû un peu le mettre de côté en ce moment (même si je dois quand même le suivre à 75% encore) car sans banane, sans oeuf, sans courgette, tomates, … je suis perdue …

N’hésitez pas à partager dans les commentaires vos encouragements, expériences, bons plans

et  surtout …. vos RECETTES :psignature fevrier 2015 4

Imprime cet article Imprime cet article

2 Comments

  • Reply
    Jacko
    11 juin 2015 at 23 h 28 min

    J’avais lu ton article « No milk today » car je m’étais senti concerné également, vu que je suis intolérant au lactose et aussi gluten et oeufs…
    Comme toi, j’écoutais pas mon corps et ça finissait souvent mal.
    Pour le lactose, je consomme depuis maintenant plusieurs années du fromage sans lactose de chez Valio et c’est pas mauvais du tout. Tu connais ?

    Au niveau du gluten, j’avais goûté du pain sans gluten mais je ne trouvais pas ça très bon… et c’était pas donnée non plus… Je ne connais pas d’autres alternatives…

    Parfois, voire souvent, je fais des excès: gâteau, cake ou autre bourré d’oeufs et de lactose/lait, si j’exagère vraiment j’ai des maux de ventre assez violents. J’ai appris à gérer en n’abusant plus des bonnes choses trop souvent.

    Je n’achète plus de beurre traditionnel mais de l’Alpro, ça passe sans problème.

    Mais pourquoi les bananes, tomates, carottes, ananas ? Je ne mange déjà pas énormément de fruits/légumes, alors si je devais supprimer ça également je ne sais pas comment je ferais…
    Des bananes, j’en mange très très régulièrement.

    Je ne l’espère pas mais peut-être qu’un jour ou l’autre je regretterai tous ces excès…
    Tes articles me font réfléchir et je crois que je vais commencer à faire attention à ce que je mange. Parfois je suis malade sans chercher la cause mais finalement je ne devrais pas chercher bien loin…

    • Reply
      Psycalicious
      12 juin 2015 at 9 h 27 min

      Salut Jacko 🙂

      Merci pour ton commentaire.
      En effet, je connais Valio mais j’ai quand même du mal avec leur fromage. Disons que j’aime les fromages à pâtes moles, le comté, etc.. En fait, les fromages qui ont beaucoup de goût et ici, je le trouve assez fade ! Du coup, je pense me faire plaisir une fois de temps en temps en prenant des lactases pour le digérer 🙂

      Pour le pain sans gluten, j’ai goûté celui de Schär et je le grille. Il passe beaucoup mieux mais bon …
      J’ai essayé l’épeautre 75% mais ça ne passe pas, je devrais peut-être essayé le 100%.

      Alors pourquoi les bananes, tomates, ananas, etc… c’est parce qu’on a constaté à travers de la prise de sang que j’ai faite que ces aliments provoquent de l’inflammation dans mon corps. C’est très subjectif et cela dépend de chacun. Ce n’est pas parce que je ne tolère pas ces aliments que toi tu ne les tolères pas non plus.

      Etant donné que mes intestins sont devenus « poreux » à cause du lactose, les parois intestinales laissent passer dans mon sang des protéines qui déclenchent une production de mes anticorps (à voir si j’explique bien mais c’est ce que j’ai compris :p).
      Donc ici, le temps que mes intestins s’en remettent (et ça peut prendre plusieurs mois), je dois éviter ces divers aliments et je dois prendre des probiotiques pour refaire ma flore intestinale.
      J’espère que dans quelques mois je pourrai réintroduire petit à petit une bonne partie de ces aliments car pour la plupart, ce sont des aliments que j’adore et que je mangeais très couramment.

      Quoi qu’il en soit, si tu ne te sens pas top et que tu penses que c’est l’alimentation. Cela vaut peut-être le coup que tu ailles voir un nutritionniste et peut-être faire cette fameuse prise de sang mais il faut savoir qu’elle coûte cher et n’est pas remboursée. En tout cas, je ne te conseille pas d’évincer de toi-même sans savoir car tu risques des carences.

      Courage, on va y arriver et se serrer les coudes 😉

    Leave a Reply